Articles

à la Une

Le standard HACP-AICC

undefinedL’Aviation Industry Computer-Based Training Committee (AICC) était une association internationale de professionnels de la formation axée sur la technologie qui a existé de 1988 à 2014. L’AICC a élaboré des lignes directrices à l’intention de l’industrie aéronautique sur l’élaboration, la prestation et l’évaluation de la TCC, de la THA et des technologies de formation connexes. Les spécifications de l’AICC ont généralement été conçues à des fins générales (pas nécessairement spécifiques à l’aviation) afin que les fournisseurs de technologies d’apprentissage puissent répartir leurs coûts sur plusieurs marchés et ainsi fournir des produits (nécessaires à l’industrie aéronautique) à un coût moindre. Cette stratégie a permis aux spécifications du AICC d’être largement acceptées et pertinentes tant pour les utilisateurs non aéronautiques que pour les utilisateurs aéronautiques.
La norme AICC HACP est largement utilisée par les systèmes de gestion de l’apprentissage et d’autres systèmes pour appeler le contenu et les évaluations. Bien qu’il soit pré-XML, il est très robuste et sans ambiguïté et beaucoup le considèrent comme plus sûr et plus fiable que des alternatives telles que SCORM, en particulier pour le contenu ou les évaluations hébergées sur des serveurs web non colocalisés avec le système appelant (par exemple, Cross Domain Communication).

Une norme émergente est la norme AICC PENS, qui permet aux outils de création de contenu d’envoyer facilement un manifeste à un LMS. (Voir CMI010 – Services d’avis d’échange de paquets). La réunion de septembre 2006 de l’AICC comprenait un Plugfest où les fournisseurs ont démontré l’interopérabilité de PENS. Ce standard PENS permet d’échanger des contenus et de les importer de façon relativement automatique grâce aux métadonnées introduites.

Le standard HACP de l’AICC en 8 dates :

  • 1988 : des constructeurs aéronautiques (Boeing, Airbus et McDonnell Douglas) créent l’AICC pour répondre aux préoccupations des compagnies aériennes quant aux formation multimédia qui commençaient à apparaitre à l’époque.
  • 1989 : l’AICC publie des recommandations sur les plates-formes informatiques pour les supports de formation CBT. Une plate-forme PC a été mise en place en tant que plate-forme de diffusion principale pour les supports CBT.
  • 1992 : l’AICC produit une spécification d’interopérabilité audio numérique pour les plates-formes DOS. Cette spécification permettait à plusieurs fournisseurs de CBT d’utiliser une seule carte audio. Des pilotes audio AICC ont été produits pour Elan, SoundBlaster(tm), WICAT et autres cartes audio. Un grand nombre d’anciennes applications CBT utilisent encore cette spécification aujourd’hui.
  • 1993 : l’AICC produit la première spécification d’interopérabilité d’exécution pour les systèmes de gestion de l’apprentissage (LMS) alias CMI Systems. Cette spécification AICC (CMI001 – AICC/CMI Guidelines For Interoperability) a été conçue à l’origine pour l’exploitation sur CD-ROM/LAN (local file-based) et a été mise à jour en janvier 1998 pour ajouter une interface Web appelée HACP (HTTP-based AICC/CMI Protocol).
  • 1999 : la spécification CMI001 a été mise à jour pour ajouter une interface d’exécution JavaScript API. Le modèle de données d’environnement d’exécution et l’API utilisés dans la spécification SCORM sont un dérivé de ce travail.
  • 2010 : l’AICC a annoncé qu’elle commencerait à travailler au remplacement de sa spécification CMI existante. Cet effort a ensuite été baptisé « CMI-5 ». Une spécification basée sur SOAP pour CMI-5 a été rédigée en mai 2012 mais n’a jamais été officiellement publiée.
  • 2012 : l’AICC a annoncé qu’elle avait adopté la spécification Experience API (xAPI) (alias « Tin Can ») pour son projet CMI-5 et qu’elle entreprenait actuellement une refonte importante. L’AICC a coordonné ses efforts avec d’autres organismes de spécification des technologies d’apprentissage engagés dans des travaux similaires tels que IMS Global, OKI, ADL, IEEE/LTSC, LETSI et ISO/SC36.
  • 2014 : l’AICC a officiellement annoncé sa dissolution en invoquant une baisse de participation. L’AICC a transféré les travaux sur le CMI-5 et sa documentation à l’ADL.

Vidéo de Tom King sur la chaîne vidéo QuestionMark (août 2009)

Avantages de l’HACP:

  • Déploiement sécurisé (https supporté avec des niveaux chiffrement élevés si besoin)
  • HACP permet d’utiliser des contenus qui ne sont pas présents sur le serveur du LMS. Cela a été très utile dans les années 2000 à 2010 pour déployer des modules, vidéos par exemple, sur un serveur local.

Inconvénients de l’HACP :

  • Standard non maintenu depuis 2014 et la dissolution de l’AICC
  • Conformité des outils actuels est aléatoire
  • Les auteurs et éditeurs d’outils auteur et LMS s’en détournent peu à peu.

Sources :

  1. Documents de travail de l’AICC sur le cmi5 : https://github.com/AICC/CMI-5_Spec_Current
  2. Site de l’ADL : http://adlnet.gov/
  3. Archives des informations de l’AICC : https://github.com/ADL-AICC/AICC-Document-Archive/
  4. Documentation complète AICC (hébergée par l’ADL) : https://github.com/ADL-AICC

à la Une

xAPI ?

Experience Application Program Interface ou xAPI est une spécification actuellement en cours d’élaboration par l’Institute of Electrical and Electronics Engineers (IEEE) – Learning Technology Standards Committee (LTSC) (https://www.tagxapi.org/). Il facilite la collecte de données sur le large éventail d’expériences d’une personne (en ligne et hors ligne). xAPI capture des données sur les activités d’une personne ou d’un groupe dans un format cohérent à partir de nombreuses technologies. Différents systèmes peuvent communiquer en toute sécurité en capturant et partageant un flux d’activités à l’aide du vocabulaire simple xAPI.

xAPI spécifie une structure pour décrire les expériences d’apprentissage et définit comment ces descriptions peuvent être échangées électroniquement. Les principaux composants de xAPI sont la structure de données appelée instructions et la capacité de stockage et de récupération des données appelée LRS. La spécification xAPI impose des exigences strictes quant à la structure de ces données et aux capacités du LRS.
Les déclarations (statements) utilisent un acteur (actor), un verbe (verb) et un objet (object) pour décrire toute expérience. Chaque déclaration comprend également des horodatages et des identificateurs uniques et traçables.

Définition complète : https://github.com/adlnet/xAPI-Spec

Une question ? Un projet ? N’hésitez pas à m’envoyer un petit mail à thibault@learning-tech.net ! 🙂

à la Une

[Veille] Les RH adoptent les méthodes agiles

© COLORMOS / GETTY IMAGES

Les méthodes agiles ne concernent plus uniquement le secteur de la tech. Elles se sont immiscées dans d’autres domaines et fonctions, de la conception de produit à la manufacture en passant par le marketing ; elles transforment désormais la façon qu’ont les organisations de recruter, de se développer et de gérer leurs salariés.

On pourrait dire que les RH adoptent une « version light » des méthodes agiles, qu’elles en appliquent les principes généraux en laissant de côté les outils et protocoles du monde de la tech. On s’écarte d’une approche basée sur les règles et la planification, pour se diriger vers un modèle plus simple et plus rapide déterminé par les retours des parties prenantes. Ce nouveau paradigme a rencontré un franc succès en gestion de la performance (dans un sondage de Deloitte datant de 2017, 79% des cadres travaillant à l’international trouvaient que la gestion agile de la performance devait être une priorité organisationnelle). Mais d’autres processus RH commencent à évoluer aussi.

Continuer à lire … « [Veille] Les RH adoptent les méthodes agiles »
à la Une

Interview LEADER’S TALK : Mobile learning & Beedeez

J’ai eu le plaisir d’être invité par Julien HUELVAN pour le LEADER’S TALK – BEEDEEZ autour du mobile learning.

« Découvrez l’éclairage de nos experts du Mobile Learning, l’apprentissage mobile et intuitif pour les entreprises : Julien Huelvan, Président de BEEDEEZ et Thibault Galy-Dejean, Responsable du pôle EdTech de Leroy Merlin. »

Continuer à lire … « Interview LEADER’S TALK : Mobile learning & Beedeez »

Veille – Apprentissage & développement : apprentissage adaptatif, IA & analyse de l’apprentissage

Les résultats de l’enquête annuelle réalisée par Donald H. Taylor, la « Learning and Development Global Sentiment Survey » (enquête sur le sentiment mondial en…

Article initialement publié sur Apprentissage & développement : apprentissage adaptatif, IA & analyse de l’apprentissage

Veille – Une version simplifiée du syllabus | Outil – CAPRES

Une version simplifiée du syllabus | Outil…

Le plan de cours ou syllabus, un document narratif de plusieurs pages, peut être résumé dans une foire aux questions numérique (FAQ), afin de rendre l’information plus accessible aux étudiants.

Eric Loepp, professeur à l’Université du Wisconsin, explique sa démarche dans un récent article intitulé « How to Turn Your Syllabus into an FAQ, and Why You Should » et publié dans The Chronicle of Higher Education.

Article initialement publié sur Une version simplifiée du syllabus | Outil – CAPRES

Veille – Les trois marchés potentiels de l’AFEST – Le blog de C-Campus

L’AFEST interroge les organismes de formation aujourd’hui au moins autant que le Digital Learning les interrogeait il y a trois à cinq ans. Faut-il ou ne faut-il pas y aller ? L’AFEST permettra-t-elle de développer de nouveaux marchés ou au contraire va-t-elle mettre en danger notre position concurrentielle ? Bref, l’AFEST nouvel eldorado ou innovation pédagogique de tous les dangers ?

Article initialement publié sur Les trois marchés potentiels de l’AFEST – Le blog de C-Campus

Veille – L’ANSSI rend son MooC personnalisable pour les entreprises

Déjà utilisé par 100 000 inscrits, l’ANSSI diffuse désormais plus librement les données de son MOOC SecNumAcadémie pour faciliter son adoption par les entreprises.

La formation des collaborateurs aux risques et aux bonnes pratiques est une composante fondamentale de la cybersécurité des entreprises. On le sait, l’utilisateur est très souvent le maillon faible par lequel les attaques aboutissent.
Consciente de la nécessité de proposer des formations accessibles à tous sur ce sujet, l’ANSSI (Agence Nationale pour la Sécurité des Systèmes d’Information) a lancé en mai 2017 le MOOC (Massive Open Online Course) « SecNumAcadémie ». Composé de vidéos, de cours écrits, d’animations pédagogiques et bien évidemment de Quizz, ce MOOC est destiné en priorité aux utilisateurs évoluant dans un milieu professionnel, les exemples décrits étant largement inspirés de la vie en entreprise. Il est validé par une attestation de suivi après validation des différentes unités.

Article initialement publié sur L’ANSSI rend son MooC personnalisable pour les entreprises

Veille – La moitié des salariés ont plus de 1 080€ sur leur CPF

A l’approche de la révolution du CPF que va constituer en décembre la diffusion de l’application mobile, la partie « organisme de formation » du site moncompteformation.gouv.fr fait le point sur le dispositif et détaille les étapes de la transition. La désintermédiation modifiera en profondeur les relations entre les acteurs – stagiaires, organismes de formation et entreprises.

Combien vaut le CPF ?

A compter du 1er décembre, les bénéficiaires du Compte personnel de formation (CPF) pourront mobiliser les fonds de leur compte pour acheter de la formation sans passer par l’intermédiaire d’un Opco. Mais quel pouvoir d’achat de formation le CPF représente-t-il concrètement pour les salariés ? La plateforme of.moncompteformation.gouv.fr, qui sert d’interface aux organismes de formation pour leur intégration dans le système, fournit quelques données.

On apprend ainsi que le montant médian du CPF des salariés du privé, en comptant les droits acquis jusqu’à 2018 inclus, s’élève à 1 080€ : la moitié de ceux-ci disposent donc de davantage que ce montant. 30% ont même 1 440€ ou plus. Le périmètre n’est pas totalement clair : les chiffres impliquent un nombre total de salariés de 27,8 millions, qui correspond davantage à la population active entière (fonctionnaires et chômeurs compris) qu’à celle des salariés du privé. Quoi qu’il en soit, ces chiffres, calculés sur la base d’une conversion au taux de 15€ par heure, montrent que le CPF représente un apport financier non négligeable, sans pour autant permettre systématiquement de couvrir tous les frais liés à une formation certifiante. Des compléments s’imposent, qui peuvent venir de Pôle emploi ou du bénéficiaire lui-même,  mais aussi de l’entreprise.

Pour le moment, cependant, les formations à l’anglais et au permis de conduire restent les plus recherchées. Le développement d’un marché désintermédié de formations métier ou plus orientées « entreprise » financées par le CPF dépendra donc de la capacité des entreprises à co-construire des projets avec les salariés.

La transition vers le nouveau système

Le site of.moncompteformation.gouv.fr donne la parole à la directrice de projet CPF de la DGEFP, Gabrielle Hoppé, pour préciser les modalités de la transition. Les principaux points à retenir sont les suivants :

  • Toute demande de CPF déposée à compter du 1er décembre 2020 sera gérée directement par la Caisse des Dépôts et Consignations. Les bénéficiaires pourront effectuer la démarche soit depuis leur mobile via l’application bientôt mise à disposition soit sur Internet via le site moncompteformation.gouv.fr.
  • Toutes les demandes de CPF déposées auprès d’un Opco avant le 1er décembre 2019 seront gérées par l’Opco, même si la formation commence après cette date. La formation ne doit cependant pas débuter plus tard que janvier 2020. Dans ces limites, c’est bien la date de la demande qui compte.
  • Pour ces demandes antérieures au 1er décembre 2019, l’Opco aura la responsabilité entière du dossier : réservation, inscription du demandeur, paiement de l’organisme de formation. Les Opco clôtureront les dossiers en les transmettant à la Caisse des Dépôts, qui ajustera en conséquence les fonds disponibles sur le CPF. Les Opco resteront donc en contact avec la CDC jusqu’à la clôture du dernier dossier.

Un marché désintermédié

Dans le nouvel environnement qui se met en place à compter de décembre autour du CPF, les liens entre les acteurs se redéfinissent entièrement. Les relations entre les bénéficiaires, les organismes de formation et la Caisse des Dépôts sont précisées dans des Conditions générales d’utilisation qui ont été signées le 20 septembre 2019 par Muriel Pénicaud. Ces CGU sont complétées par des conditions particulières « titulaires » et des conditions particulières « organismes de formation ». Tous ces documents sont disponibles sur le site du CPF.

Au sujet des relations entre organismes de formation et CDC, on peut retenir les points suivants :

  • Les formations seront classées par défaut de façon aléatoire, pour garantir la concurrence. L’utilisateur pourra bien sûr spécifier des préférences (thématiques, lieu, modalités…)
  • La CDC paiera les prestataires à 30 jours après la fin de la formation. Pour les formations de 3 mois ou plus, l’organisme peut demander à la CDC un acompte de 25% à partir de l’entrée en formation du stagiaire.
  • Les conditions d’indemnisation par la CDC en cas d’annulation ou de participation partielle sont spécifiées.

Sur les relations entre organismes et stagiaires :

  • Les conditions générales d’utilisation valent contrat entre le bénéficiaire du CPF et le prestataire : pour toute action de formation qui transite par la plate-forme moncompteformation, aucun autre contrat ne peut être signé.
  • Les organismes de formation doivent répondre à toute demande d’inscription formulée via le site dans un délai de deux jours. S’il s’agit d’une formation soumise à des prérequis (comme un niveau de diplôme minimal), le prestataire accuse réception dans les deux jours et instruit la demande dans les 30 jours.
  • En cas de réponse positive du prestataire, l’utilisateur a 4 jours pour accepter la proposition, puis 14 jours de délai de rétractation après acceptation.
  • Les conditions d’annulation sont également précisées, ainsi que les conditions dans lesquelles le CPF et, éventuellement, le complément de financement par l’utilisateur sont mobilisés.

Pour le moment, d’un point de vue technique et juridique, tout semble avoir été fait pour que la désintermédiation du CPF produise rapidement ses effets sur le marché. Comme pour toute innovation, il y aura nécessairement une phase d’ajustement, avec des ratés techniques et organisationnels. De leur ampleur et de leur durée dépendra en grande partie le succès de l’entreprise. Souhaitons bonne chance au nouveau CPF !

Si vous souhaitez vous inscrire à la newsletter mensuelle du blog MANAGEMENT DE LA FORMATION : rendez-vous ici.

Découvrez le site RHEXIS, l’externalisation au service de la gestion de votre formation.

 Retrouvez les articles qui peuvent vous intéresser sur des thèmes proches Information et formation : le CPF, cet inconnu (publié le 2 juillet 2019)

Bertrand Martinot : « la plus grande réforme de la formation depuis 1971 » (publié le 17 septembre 2019)

Réforme de la formation : ce qui change pour les entreprises en 2019 (publié le 10 janvier 2019)

Article initialement publié sur La moitié des salariés ont plus de 1 080€ sur leur CPF Management de la Formation

[Veille] Linkedin se renforce sur le marché de la formation professionnelle

On ne présente plus Linkedin, réseau social sur lequel 18 millions de personnes en France ont déjà déposé leur profil professionnel. Fort de son impact indiscutable sur le marché du recrutement, Linkedin s’est lancé sur le marché de la formation professionnelle il y a quatre ans et affirme ses ambitions sur le marché français.

Un vif intérêt de Linkedin pour la France
La France représente le 2e marché européen pour Linkedin après le Royaume-Uni, d’où la décision du réseau social d’y investir fortement dans son offre e-learning. Grâce au rachat il y a 4 ans de la plateforme Lynda.com, certains contenus de formation en langue française étaient déjà accessibles, mais leur nombre s’est fortement développé depuis.

« Selon Mike Derezin, vice-président de Linkedin, on recense actuellement 1800 cours en français sur la plateforme Linkedin Learning.« 

La data et l’expérience utilisateur, les points forts de Linkedin
Réseau social numéro 1 dans le domaine du personal branding professionnel,

Article initialement publié sur https://blog.cursuspro.com/linkedin-se-renforce-sur-marche-formation-professionnelle/

[Veille] « Udemy est la seule place de marché du monde en e-learning »

Forte de ses 40 millions d’utilisateurs, d’un catalogue de plus de 130 000 cours et de 50 000 instructeurs, la plateforme d’apprentissage en ligne Udemy est aujourd’hui un acteur majeur du marché de l’enseignement en ligne.

Forte de ses 40 millions d’utilisateurs, d’un catalogue de plus de 130 000 cours et de 50 000 instructeurs, la plateforme d’apprentissage en ligne Udemy est aujourd’hui un acteur majeur du marché de l’enseignement en ligne.

Dans plus de 190 pays. Créée en 2010 par Eren Bali, Udemy a dès son origine eu pour objectif de diffuser la connaissance au plus grand nombre en proposant un logiciel d’apprentissage en ligne. Peu à peu, le concept a évolué pour aboutir à une l’une des plus grosses plateformes d’e-learning du monde. Elle est aujourd’hui présente dans plus de 190 pays.

Mais attention, Udemy ne doit pas être confondue avec une plateforme de MOOCs. Llibert Argerich, vice-président marketing de la plateforme, le souligne : «Bien que nous ayons en commun l’apprentissage en ligne, nous sommes différents des acteurs comme Coursera ou EdX. Nous sommes une place de marché sur laquelle des formateurs proposent des cours et des apprenants viennent chercher des compétences. Nous ne créons pas de contenu. » Pour Llibert, Udemy est même « la seule place de marché du monde en e-learning ».
Quelles sont les formations proposées par Udemy ? La plateforme propose

Article initialement apparu sur blog.headway-advisory.com · par Juliette Berardi · October 2, 2019

Veille – Le micro-learning : modalité de formation adaptée à nos capacités de concentration

Le micro-Learning est une approche relativement nouvelle. Il est corroboré par les neurosciences, qui englobent toutes les disciplines étudiant l’anatomie et le fonctionnement du système nerveux, du cerveau et de la mémoire.

Le micro-Learning est une approche relativement nouvelle. Il est corroboré par les neurosciences, qui englobent toutes les disciplines étudiant l’anatomie et le fonctionnement du système nerveux, du cerveau et de la mémoire.

Article initialement publié sur : ecolebranchee.com

Les conseils de Cécilia, Digital Learning Manager Bouygues Construction

L’impact de la technologie sur la formation, la digitalisation des parcours, les avantages et les défis associés, découvrez comment former efficacement les apprenants modernes.

L’impact de la technologie sur la formation, la digitalisation des parcours, les avantages et les défis associés, découvrez comment former efficacement les apprenants modernes.

Sourced through Scoop.it from: www.myrhline.com

La place du numérique dans la formation

Le monde de la formation professionnelle n’échappe pas au numérique. De nouveaux outils entraînent de nouvelles manières d’apprendre. Plus souples…

Le monde de la formation professionnelle n’échappe pas au numérique. De nouveaux outils entraînent de nouvelles manières d’apprendre. Plus souples…

Sourced through Scoop.it from: www.faceaurisque.com

E-learning : devriez-vous le créer ou l’acheter ? – Articulate

Voici quelques questions pour déterminer si vous devriez créer les modules e-learning, les acheter sur étagère, ou payer quelqu’un pour les créer.

Voici quelques questions pour déterminer si vous devriez créer les modules e-learning, les acheter sur étagère, ou payer quelqu’un pour les créer.

Sourced through Scoop.it from: blogs.articulate.com

InTeach – Mobile learning made easy

Ce n’est un secret pour personne, le monde de la formation est en constante évolution. De nouvelles modalités pédagogiques sont imaginées pour offrir une expérience d’apprentissage toujours plus performante. Découvrez 6 tendances de la formation qu’il ne faut plus ignorer en 2019.#1 Microlearning : la formation sera granularisée. Le microlearning, ou micro-apprentissage, a le vent en poupe. Cette modalité de formation repose sur des séquences de formation courtes, allant de 3 à 5 minutes, combinant textes, vidéos et images pour stimuler les apprenants.

Ce n’est un secret pour personne, le monde de la formation est en constante évolution. De nouvelles modalités pédagogiques sont imaginées pour offrir une expérience d’apprentissage toujours plus performante. Découvrez 6 tendances de la formation qu’il ne faut plus ignorer en 2019.
#1 Microlearning : la formation sera granularisée. Le microlearning, ou micro-apprentissage, a le vent en poupe. Cette modalité de formation repose sur des séquences de formation courtes, allant de 3 à 5 minutes, combinant textes, vidéos et images pour stimuler les apprenants.

Sourced through Scoop.it from: inteach.io

E-learning: le groupe DMM et TEACH on Mars nouent un partenariat

Le Groupe DMM – spécialiste de la formation, du coaching et du conseil RH – et Teach on Mars – leader européen du mobile learning – annoncent aujourd’hui la signature d’un partenariat stratégique de distribution exclusive.

Sourced through Scoop.it from: telquel.ma

Le Groupe DMM – spécialiste de la formation, du coaching et du conseil RH – et Teach on Mars – leader européen du mobile learning – annoncent aujourd’hui la signature d’un partenariat stratégique de distribution exclusive.

Sourced through Scoop.it from: telquel.ma

Mobile Learning : Le guide ultime de l’apprentissage mobile

Mobile Learning : le futur de la formation. Tout ce qu’il faut savoir sur cette nouvelle manière d’apprendre.

Sourced through Scoop.it from: www.beedeez.com

Mobile Learning : le futur de la formation. Tout ce qu’il faut savoir sur cette nouvelle manière d’apprendre.

Sourced through Scoop.it from: www.beedeez.com

Onzic. Réviser le bac en rap •

Onzic est une étonnante plateforme qui veut aider les lycéens à réviser leur bac d’une façon pour le moins originale : en écoutant de la musique rap.

Sourced through Scoop.it from: outilstice.com

Onzic est une étonnante plateforme qui veut aider les lycéens à réviser leur bac d’une façon pour le moins originale : en écoutant de la musique rap.

Sourced through Scoop.it from: outilstice.com

Au lycée français de Zurich, la tablette a réussi son examen de passage

Depuis trois ans, l’établissement a intégré le numérique dans le quotidien des élèves de la maternelle au lycée. Un choix qui permet de s’adapter au rythme de chacun.

Sourced through Scoop.it from: www.lemonde.fr

Depuis trois ans, l’établissement a intégré le numérique dans le quotidien des élèves de la maternelle au lycée. Un choix qui permet de s’adapter au rythme de chacun.

Sourced through Scoop.it from: www.lemonde.fr

Quand utiliser la synthèse vocale dans les modules e-learning – Articulate

Voici quelques exemples de situations où il peut être utile ou essentiel de vous servir de la synthèse vocale.

Sourced through Scoop.it from: blogs.articulate.com

Voici quelques exemples de situations où il peut être utile ou essentiel de vous servir de la synthèse vocale.

Sourced through Scoop.it from: blogs.articulate.com